22/02/2012

Michel SIDOBRE, le recueil " ET POURQUOI PAS NARBONNE ? "

C'est dans une hésitation entre rester à NARBONNE ou rentrer à MONTPELLIER que ce recueil a vu le jour.

Peu à peu, au gré des trajectoires narbonnaises entre cafés et restaurants, dans les trajets entre la Capitale régionale et la Capitale de la Province Romaine, une issue est trouvée.

Ce n'est peut-être pas pour rien que le recueil se termine par " La vie calme": celle où des figures passant dans le Cimetière de Cité appellent aux racines et finalement à un certain détachement voire une certaine jovialité.

Un recueil à lire ...

Michel SIDOBRE

Site littéraire: pour voir des extraits et commander le recueil...

http://sidobremichel.onlc.fr


9782950166210.JPG























Un extrait:

Dilution

 

On ne peut pas dire que j’aime le pastis, pourtant je

serais presque en voie de l’adorer.

Certainement pas les premières gorgées, pour moi

trop saturées d’alcool, mais la suite…

Une fois la bouche fortement imprégnée quand je

rajoute, verre après verre, de l’eau glacée servie

dans une carafe jaune marquée « Ricard ».

Des papilles agacées d’anis naît une impression

d’en dessous de zéro, l’eau glacée se transmutant

en glace chargée diablement et irrémédiablement

en fenouil.

Celui des garrigues d’ici savouré aux terrasses de

bars à platanes.

L’amour de l’ombre et du froid surgi d’un soleil à

fondre l’asphalte.

Refuge frais de l’homme du midi.

Havre où l’on reste encore un peu car l’ivresse sait

encore nous y retenir un moment comme une

sirène embrumant notre esprit.

Mon Languedoc-Roussillon:

http://sidobremichelnarbonne.midiblogs.com

Les commentaires sont fermés.