18/07/2012

LA VRAIE LÉGENDE DE LAPALME...

Je viens de recevoir la version presque officielle de LA LEGENDE DE LAPALME de la part de son révélateur JOAN-JAUME BORRUT qui introduit un distingo entre la TOUR baptisée VERGONHA et la bête libératrice LA BARAGONHA...

Toute légende propose des variations...

Je cite :

"La 2 ème édition de « L’été des artistes », relocalisée dans La Palme au Complexe associatif a connu un réel succès et a vu les habitants du village, du département, et les estivants se succéder en ce lieu pour admirer les artistes d’Art et vin et côté jardin les artistes régionaux: peintres, sculpteurs, écrivains, poètes, chanteurs.

Comme à l habitude nos vignerons présentaient leurs nectars des dieux< ;
Un cyclo-lunaire magique attira vers l’Art les enfants et leurs parents. Ainsi qu’un atelier où des artistes en herbe, « stroumphérent » les souches de vigne en bleu. 
Après la pièce de théâtre des « Tréteaux errants » et la ballade contée de Marie lise Fougnies à travers le village, le groupe Sens-Usualité : Michel Sidobre, Stéphane Kowalczyk, Joan jaume Borrut, monta sur la scène pour déclamer de la poésie autour de la nouvelle légende de La Palme : «La Vergonha » - écrite par Joan Jaume Borrut. 
Après une délicieuse gardiane en joue de bœuf- repas organisé par l’Association « Les Parpalhols »-, une horde se déplaça vers l’étang où l’installation de Joan Jaume Borrut : « la Baragogne » les attendait. 
Ainsi après le beau feu d artifice municipal, la performance de Joan Jaume borrut -accompagné de ses amis Stéphane Kowalczyck et Michel Sidobre-, débuta prés de la grande anguille sinuant sur ses 20 mètres de long.
Pendant le chant a capella de Kowalczyck La Baragonha s’enflamma et se consuma durant 3 heures. Ainsi en est-il, et pourra à t’elle s’incarner à nouveau pour défendre la nature, libérer les habitants du village de toutes les malveillances consommatrices 
La légende nous apprend que la Baragogne, ce monstre ami de notre étang a propulsé « La Vergonha » cette tour érigée sur l’étang dans l’espace lointain . Ici, on la surnomme : La boite infernale. Depuis ce jour, les habitants ont renoué avec la vie naturelle et donc communicative. La Baragogne ayant débarrassé le monde des vicissitudes de la société de consommation !
Que du bonheur ! Effectivement. 
C’est promis elle reviendra cette délicieuse amie de notre monde. Elle reviendra chaque année et redonnera à La Palme son identité qui prend ses sources dans la tradition occitane, dans l’âme de La Palme.
Que du bonheur ! 
Nous remercions Gérard Roméro- le président fougueux d’Art et vin, ainsi que ses membres, follement déterminés de nous avoir offert cette fête. Nous remercions aussi les partenaires et les amis d’art et vin qui ont contribué à sa réussite, sans oublier.la belle contribution de Monsieur le Maire et de son équipe. 
Une fête de l’art, éminemment humaine, sensuelle, qui laisse sur nos visages un sourire. Oui, un sourire que nous ne voulons plus perdre désormais et qui témoigne de notre capacité de regarder le monde avec les yeux d un enfant. "


Dont acte!


Michel Sidobre

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr

 

M5.JPG













Les commentaires sont fermés.